Etape 1: Morbihan

Itinéraire

Votre serviteur à Carnac

J’ai choisi l’itinéraire pour une raison plutôt fortuite, une réunion de famille à Carnac. Finalement, elle n’a pas eu lieu, mais la maison était déjà louée. Carnac m’a donc fourni le point de départ en profitant du fait que mon père pouvait emporter le vélo dans son coffre. La SNCF accepte les vélos sur certains trains depuis 2001, mais pas sur la Bretagne où il n’y a que des TGV surchargés (note de 2011: apparemment, certains TGV de Bretagne admettent les vélos à partir de cette année). J’ai choisi l’autre extrémité du voyage, Marseille, parce qu’il y a un train prenant les vélos pour Luxembourg, et parce que j’avais toujours eu envie de rendre visite à mon parrain – il était temps à 38 ans.

Accessoirement, je ne pars normalement pas en septembre, où les jours sont un peu courts, mais j’avais été en mai en Norvège où c’est le mois le plus sec, et je ne pouvais donc pas faire autrement. Je n’ai pas eu de raison de regretter cet arrangement, il a fait très beau et j’ai trouvé des hébergements beaucoup plus facilement qu’en mai.

Dimanche 8 septembre

87 km

Frais et couvert, une averse

Carnac – Kerlescan – Kergurione – Kernaud – Champ des Martyrs – Sainte Anne d’Auray – Locmaria – Plumergat – Locqueltas – Callac – Sérent – L’Abbaye – Malestroit

Eglise de Carnac

Départ un peu sentimental de Carnac accompagné par mon père – le voir sur un vélo en train de m’accompagner est quelque chose que je n’avais pas vu depuis que j’étais petit à Autheuil, je suppose. J’ai réfléchi aussi plus tard que le séjour à Carnac fut la dernière fois où j’ai retrouvé l’atmosphère de mon enfance entre mes parents en vacances et ma grand mère en bonne forme, car elle a préféré recevoir chez elle les années suivantes.

Mon père m’a laissé au marché où j’ai acheté des galettes de sarrasin (délicieuses) et du far (moyen) pendant qu’il retournait à Saint Colomban où ces dames attendaient qu’il fasse le taxi pour les emmener au pardon qui avait lieu à 11 h. J’ai su plus tard qu’elles n’ont pas pu assister à la partie la plus traditionnelle, la bénédiction des animaux qui a lieu à 15 h avant les vêpres. D’un autre côté, il paraît que seuls des chiens et un unique cheval ont été bénis et ce serait plus amusant avec du bétail. L’église est affublée d’un curieux baldaquin rococo qui a été construit à partir de morceaux de menhirs… Je n’ai pas visité l’intérieur.

Alignements de Carnac

Arrêts-photos suivants aux alignements et au pont de Kerisper (c’est une vue un peu inhabituelle de la rivière de la Trinité, on prend d’habitude plus vers la droite pour montrer les centaines de bateaux des plaisanciers). Bonne averse ensuite avant d’arriver à An Alré– Auray – par une charmante petite route. J’avais visité le centre ville lors du voyage de 1999 et j’ai donc essayé de voir cette fois-ci la Chartreuse, mais elle était fermée.

Vue du pont de Kerisper à La Trinité-sur-Mer

Monument du Champ des Emigrés

À la place, je me suis arrêté pour manger mon far et faire une photo au Champ des Emigrés, qui me fait penser irrésistiblement à une «folie» comme on en voit dans les parcs des châteaux anglais.

J’ai trouvé la vallée de Port Estaing jolie, tandis que Sainte Anne d’Auray (en pays bretonnant mais sans pancarte bilingue, ce qui est inhabituel), même si c’est animé, vaut probablement plus par les musées – et par les parterres de lavande de la Scala Sancta. D’ailleurs, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de fleurs dans tous les villages, ce à quoi je ne m’attendais pas en septembre. A Sainte Anne, je n’ai pas pu entrer dans l’église où l’office se terminait, je me suis contenté de faire le tour du monument aux morts que les guides trouvent très émouvant. Il y a dans la cave du monument des autels de chacun des cinq diocèses du Tro Breiz, le pèlerinage traditionnel autour de la Bretagne, et c’est intéressant de voir que les diocèses ont choisi des motifs très différents.

Scala Sancta à Sainte-Anne-d'Auray

Calvaire de Saint-Bily

J’ai vu trois églises dans le village modeste de Plumergat, dont une a une jolie façade gothique avec une statue de Saint Yves. L’église paroissiale a de jolis chapiteaux romans ornés de feuillages, sauf un qui montre trois visages ; je pense qu’elle n’était ouverte que parce qu’un groupe de pèlerins devait s’y rendre depuis Sainte Anne à pied (12 km) dans l’après-midi et que Monsieur le Curé, un homme de mon âge dynamique dont on n’aurait sinon guère pu deviner l’état ecclésiastique, préparait l’église.

L’église de Grand-Champ, où je suis passé après le pique-nique, était fermée et n’est pas intéressante vue de l’extérieur, et celle de Callac me paraissait trop loin, en haut d’une côte en cul-de-sac. Par contre, j’ai trouvé un joli calvaire au hameau de Saint Bily d’où l’on avait une très jolie vue sur les Landes de Lanvaux et où il y a aussi une source sacrée avec un petit édicule. J’ai pris la photo en partie à cause de la robe de la Sainte Vierge, qui est vraiment très soignée. Et les Pieta me font toujours penser à ma grand-mère qui m’a dit une fois il y a des années que ce sont ces statues qu’elle aime le mieux dans les églises.

Château de Trédion

Le calvaire m’a récompensé de la route un peu fatigante, avec beaucoup de petites côtes après chaque vallon. J’ai fini par m’arrêter en face du château de Trédion pour manger encore un peu de far. J’étais passé là en 1999 sur la route entre Séné et Josselin. La photo n’a pas donné grand chose, le château n’est pas particulièrement original, mais il est bien mis en valeur par la pièce d’eau devant. C’est un genre de club privé, je crois.

La route m’a mieux plu entre Trédion et Sérent, elle traverse une grande forêt et j’ai trouvé des poutres sculptées dans l’église du village. Je suis reparti ensuite dans la forêt de Saint Marcel où un maquis a combattu les Allemands en 1944. Il y a un monument gigantesque au bord de la voie rapide et un musée mais j’ai trouvé la très belle tourbière plus intéressante, elle faisait assez fortement penser au sud de l’Ecosse.

Tourbière de Saint-Marcel

J’ai terminé les efforts de la journée par une immense descente sur Malestroit (Maël Trech en breton, mais la ville est en pays gallo, le pays bretonnant s’arrête à Plaudren). C’est vraiment un petit bourg, mais c’est mignon, maisons à colombages fleuries, église avec quelques sculptures encastrées dans la façade qui proviennent de l’église précédente détruite, joli barrage sur la rivière avec moulin se reflétant dans l’eau.

Le gîte d’étape se trouve dans l’ancienne maison de l’éclusier, j’ai obtenu la clé par l’éclusier de remplacement, un jeune homme de 17 ans qui est vacataire de la DDE en week-end ou pendant les vacances sur recommandation de sa tante qui a des contacts bien placés; il se fait ainsi de l’argent de poche car il est au lycée. Il était bien gentil mais très timide, probablement à cause de la différence d’âge. J’ai été tout seul dans le gîte, tout était tranquille quand l’écluse a fermé à 19 h 00. Le travail n’est pas trop pénible, tout est électrique et le jeune homme n’avait jamais eu plus de 24 bateaux à faire passer en une journée. Les plaisanciers n’ont pas besoin de lui payer un péage, c’est peut-être compris dans le prix de la location des bateaux.

J’ai dîné sur la place principale dans une crêperie excellente qui avait un certain nombre de recettes fort originales comme la galette chou-fleur /poireaux /béchamel au chouchen, la galette chou fleur /jambon de sanglier /poireaux /sauce au cidre, la galette roquefort /chèvre /camembert /cumin /tomate ou le comble, la galette foie gras /gingembre /papaye /laitue. Je me suis contenté du «menu du terroir», très bon pour 17 € : une salade au boudin grillé au cidre avec navets rissolés au miel, une grosse andouillette, un demi-litre de cidre et une fabuleuse crêpe au dulce de leche (confiture de lait, une spécialité que je pensais typique d’Argentine) avec de la glace à la fleur d’oranger.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :